Physique est disponible dans les niveaux suivants

  • Collège

    • 5ème

      • Physique

        L'enseignement de la physique-chimie au collège a pour objectifs :
        • de contribuer à l'acquisition d'une culture scientifique et technologique pour construire une première représentation globale, cohérente et rationnelle du monde, en mettant l'accent sur l'universalité des lois qui le structurent ;
        • de participer à l'acquisition du socle commun en terme de connaissances spécifiques à la discipline et de capacités à les mettre en oeuvre dans des situations variées, en développant des attitudes formatrices et responsables ;
        • d'apporter sa contribution à chacune des sept compétences du socle commun. Chaque compétence du socle requiert en effet la contribution de plusieurs disciplines et réciproquement, une discipline contribue à l'acquisition de plusieurs compétences ;
        • de renforcer, à travers les programmes, la corrélation avec les autres disciplines scientifiques, en montrant à la fois les spécificités et les apports de la physique-chimie, et de contribuer aux thèmes de convergence ;
        • d'être ancré sur l'environnement quotidien et ouvert sur les techniques pour être motivant et susciter la curiosité et l'appétence des élèves pour les sciences, conditions nécessaires à l'émergence des vocations scientifiques (techniciens, ingénieurs, chercheurs, enseignants, médecins...).

        Le programme de la classe de cinquième, dans le prolongement de l'école primaire, a pour objectif de sensibiliser les élèves aux sujets abordés par une approche essentiellement phénoménologique :
        • la partie de chimie propose un ensemble de notions essentiellement fondées sur l’observation et l’expérimentation, sans modélisation ;
        • l’électricité, en courant continu, est présentée de manière purementqualitative ;
        • la partie consacrée à l’optique aborde la propagation rectiligne de la lumière.

      • 4ème

        • Physique

          Le programme de la classe de quatrième présente des modèles :
          • en électricité avec l’étude des grandeurs et des lois ;
          • en chimie avec la notion de molécule qui permet d’expliquer les états physiques de la matière et les transformations physiques ; les transformations chimiques sont interprétées en utilisant la notion d'atome.
          L’optique prolonge le programme de cinquième par la notion de couleur, propose une première analyse de la formation des images.
          Elle permet aussi une approche de la notion de vitesse à propos de la lumière.

        • 3ème

          • Physique

            Le programme de la classe de troisième a pour objectif principal de structurer et de développer les notions relatives à l’énergie, abordées progressivement dans les classes antérieures :
            • le concept de charge électrique permet d’introduire la notion d’énergie électrochimique ;
            • l’étude de l’alternateur, en illustrant la conversion de l’énergie mécanique en énergie électrique, permet d’aborder la notion de tension alternative ;
            • la gravitation et sa manifestation sur Terre conduisent à la présentation de l’énergie mécanique.



      • Lycée

        • 2nde

          • Physique

            La culture scientifique et technique acquise au collège doit permettre à l’élève d’avoir une première représentation globale et cohérente du monde dans lequel il vit, dans son unité et sa diversité, qu’il s’agisse de la nature ou du monde construit par l’Homme. L’enseignement des sciences physiques et chimiques en seconde prolonge cette ambition en donnant à l’élève cette culture scientifique et citoyenne indispensable à une époque où l’activité scientifique et le développement technologique imprègnent notre vie quotidienne et les choix de société. Le citoyen doit pouvoir se forger son opinion sur des questions essentielles, comme celles touchant à l’humanité et au devenir de la planète. Cela n’est possible que s’il a pu bénéficier d’une formation de base suffisante pour avoir une analyse critique des problèmes posés et des solutions proposées. La science s’avère un instrument privilégié de cette formation parce qu’elle est école de structuration de l’esprit, susceptible d’aider durablement les élèves à observer, réfléchir, raisonner.
            Par ailleurs, il importe de considérer la diversité des formes d’intelligence et de sensibilité comme voies d’accès à la réussite de tous les élèves. Plutôt que de privilégier une réussite fondée sur des considérations virtuelles et formelles, dans le seul domaine de la pensée, l’atout des sciences expérimentales comme la physique et la chimie est de s’appuyer sur l’observation, le concret et le « faire ensemble ». La réussite par le travail en équipe doit pouvoir faire pièce à l’échec individuel. Les sciences sont aussi, aux côtés des humanités et des arts, un lieu de rencontre avec les constructions les plus élevées de l’esprit humain, qui donnent accès à la beauté des lois de la nature en mobilisant les multiples ressources de l’imagination. Elles doivent donc trouver naturellement leur place dans la mise en valeur des qualités individuelles propres de chaque élève, afin de l’aider à découvrir ses talents et à s’accomplir.
            Enfin, sans préjuger des choix finals des élèves en matière d’orientation, il s’agit de les aider dans la construction de leur parcours personnel. Il n’est pas indifférent à cet égard de rappeler le déficit de notre pays en vocations scientifiques. Donner aux jeunes le goût des sciences, en particulier aux filles, et faire découvrir les formations et les métiers liés aux sciences pour les éclairer dans leur démarche d’orientation, s’avèrent être ainsi des priorités de l’enseignement de la physique et de la chimie en classe de seconde.
            Modalités
            Tout en s’inscrivant dans la continuité des acquis du collège et du socle commun de connaissances et de compétences, l’enseignement de la physique et de la chimie donne une place plus importante aux lois et aux modèles qui permettent de décrire et de prévoir le comportement de la nature. Pour cela, il permet la construction progressive et la mobilisation du corpus de connaissances scientifiques de base, en développant des compétences apportées par une initiation aux pratiques et méthodes des sciences expérimentales et à leur genèse : la démarche scientifique, l’approche expérimentale, la mise en perspective historique, pour lesquelles sont convoquées la coopération interdisciplinaire, l’usage des TIC et l’entrée thématique.


          • 1ère S

            • Physique

              L'enseignement des sciences physiques et chimiques contribue à la construction d'une culture scientifique et citoyenne indispensable à une époque où l'activité scientifique et le développement technologique imprègnent notre vie quotidienne et les choix de société. L'activité expérimentale permet notamment de poursuivre l'éducation de l'élève à la sécurité, à l'évaluation des risques, à la surveillance et à la protection de l'environnement, au développement durable.
              De nos jours, l'enseignement de la physique et de la chimie participe à poser les bases de comportements sociétaux responsables qui fondent la possibilité du vivre ensemble. En effet, la règle de droit peut être amenée à s'appuyer sur des normes quantitatives communes (seuils, plafonds, valeurs de références, etc.) et la mesure des écarts à ces normes en définit les modalités de validation. Le respect des autres et de soi est au fondement de la culture de la responsabilité.
              En classe de seconde, la présentation des programmes sous forme de thèmes : santé, pratique sportive, Univers, a été retenue pour prendre en compte la diversité des publics accueillis.
              Au cycle terminal de la série S, les élèves ayant fait le choix d'une orientation scientifique, le programme a pour ambition de développer leur vocation pour la science et de les préparer à des études scientifiques post-baccalauréat. La discipline, avec ses contenus et ses méthodes, se met au service de cette ambition en se fondant sur les atouts qui lui sont propres : son rapport privilégié au réel, qu'elle englobe et pénètre au plus loin, son rôle dans la structuration des esprits, son importance dans l'appréhension et la relève des défis posés à l'Homme par l'évolution du monde et de la société.

            • 1ère STI2D

              • Physique

                Les objectifs et les démarches de l'enseignement de physique et chimie du tronc commun des séries STI2D et STL se situent dans le prolongement de l'initiation aux sciences physiques et chimiques entreprise au collège puis en classe de seconde. Au travers de l'apprentissage de la démarche scientifique, cet enseignement vise l'acquisition ou le renforcement, chez les élèves, de connaissances des lois et des modèles physiques et chimiques fondamentaux, de compétences expérimentales et d'une méthodologie de résolution de problèmes dans les domaines en lien avec les technologies industrielles ou de laboratoire, sans spécialisation excessive. Il doit permettre aux élèves d'accéder à des poursuites d'études supérieures scientifiques et technologiques dans de nombreuses spécialités et d'y réussir, puis de faire face aux évolutions scientifiques et technologiques qu'ils rencontreront dans leurs activités professionnelles. L'accent est donc mis sur l'acquisition d'une culture scientifique, de notions et de compétences pérennes pouvant être réinvesties dans le cadre d'une formation tout au long de la vie.
                Depuis des siècles, les sciences ont contribué à apporter des réponses aux problèmes qui se sont posés à l'humanité et l'ont aidée à relever de véritables défis en contribuant largement au progrès technique ; elles permettent de mieux comprendre le monde complexe qui est le nôtre et ses modes de fonctionnement, notamment ceux qui résultent de la technologie omniprésente.

              • 1ère STD2A

                • Physique

                  L'enseignement de physique-chimie dans la série STD2A réaffirme en les prolongeant les objectifs et les démarches préconisés dans les programmes de sciences physiques et chimiques du collège et de la classe de seconde générale et technologique.
                  Cet enseignement vise l'acquisition ou le renforcement chez les élèves des connaissances des lois et des modèles physiques et chimiques fondamentaux et des capacités à les utiliser pour aborder notamment les problématiques du domaine du design et des arts appliqués. En outre, il engage vivement à la pratique soutenue de la démarche scientifique favorisant la construction de compétences appelées à être mobilisées dans de nombreuses situations courantes :
                  • faire preuve d'initiative, de persévérance et d'esprit critique ;
                  • confronter ses représentations avec la réalité ;
                  • observer en faisant preuve de curiosité ;
                  • mobiliser ses connaissances, rechercher, extraire et organiser l'information utile fournie par une situation, une expérience ou un document ;
                  • raisonner, démontrer, argumenter, exercer son esprit d'analyse ;
                  • communiquer à l'écrit et à l'oral, à l'aide d'un langage adapté.
                  La pratique scientifique nécessite l'utilisation d'un langage spécifique. L'élève doit donc pouvoir :
                  • s'exprimer avec un langage scientifique adapté rigoureux ;
                  • utiliser/choisir des unités adaptées aux grandeurs physiques étudiées ;
                  • utiliser l'analyse dimensionnelle ;
                  • évaluer les ordres de grandeur d'un résultat.

                • 1ère STL

                  • Physique

                    Les objectifs de l'enseignement de sciences physiques et chimiques en laboratoire sont identiques à ceux affichés dans le préambule du programme de physique chimie de tronc commun des séries STI2D et STL. La pratique d'activités de laboratoire et le projet permettent de mettre l'accent sur les capacités spécifiques aux activités expérimentales.
                    Cet enseignement doit être étroitement coordonné avec les enseignements de tronc commun, de mesure et instrumentation et de chimie-biochimie-sciences du vivant.
                    En première, l'enseignement de sciences physiques et chimiques en laboratoire comprend trois modules de volume horaire identique :
                    • un module de physique consacré à l'image ;
                    • un module de chimie portant sur chimie et développement durable ;
                    • un module consacré à l'ouverture vers le monde de la recherche et de l'industrie d'une part et à un projet d'autre part, les deux pouvant être utilement liés.

                  • Terminale S

                    • Physique


                    • Terminale STI2D

                    • CAP

                      • CAP Enseignement général de la voie professionnelle

                        • Physique

                          Les formateurs qui enseignent à la fois les mathématiques et la physique-chimie au niveau CAP ont le souci de dispenser une formation motivante et concrète qui suscite des questions et propose des réponses sur des sujets tant de la vie courante que professionnelle.
                          La physique et la chimie fournissent des exemples nombreux où l’utilisation des mathématiques facilite la compréhension des phénomènes: la représentation de résultats d’expérience sous forme de graphiques, l’expression de lois sous forme de formules synthétiques sont des techniques qui facilitent le raisonnement et dont l’acquisition est d’autant plus attrayante qu’elles sont mises en oeuvre dans des contextes où leur utilité est manifeste.
                          La formation en mathématiques et en physique-chimie a pour objectifs, dans le cadre du référentiel de certification, l’acquisition de connaissances de base dans ces domaines et le développement des capacités suivantes :

                          • formuler une question dans le champ où elle trouve naturellement sa place et analyser les informations qui sous tendent cette question;
                          • argumenter avec précisions ;
                          • appliquer ces techniques avec rigueur ;
                          • analyser la cohérence des résultats (notamment par la vérification d’ordre de grandeur) ;
                          • rendre compte par oral et/ou par écrit des résultats obtenus.

                          Cette formation doit permettre en outre une adaptation aux évolutions probables des métiers.
                          On notera que peu de connaissances nouvelles sont proposées en mathématiques : la plupart d’entre elles ont été vues au collège.
                          Néanmoins, il ne s’agit pas pour autant de révisions ; l’enseignant utilisera le support de situations empruntées aux autres disciplines - notamment du secteur professionnel - ou issues de la vie courante pour faciliter la compréhension et la maîtrise de concepts et en montrer l’efficacité.


                        • Physique

                          Les formateurs qui enseignent à la fois les mathématiques et les sciences physiques et chimiques au niveau CAP ont le souci de dispenser une formation motivante et concrète qui suscite des questions et propose des réponses sur des sujets tant de la vie courante que professionnelle.
                          Les sciences physiques et chimiques fournissent des exemples nombreux où l’utilisation des mathématiques facilite la compréhension des phénomènes : la représentation de résultats d’expérience sous forme de graphiques, l’expression de lois sous forme de formules synthétiques sont des techniques qui facilitent le raisonnement et dont l’acquisition est d’autant plus attrayante qu’elles sont mises en oeuvre dans des contextes où leur utilité est manifeste.
                          La formation en mathématiques et en sciences physiques et chimiques a pour objectifs, dans le cadre du référentiel de certification, l’acquisition de connaissances de base dans ces domaines et le développement des capacités suivantes :

                          • formuler une question dans le champ où elle trouve naturellement sa place et analyser les informations qui soustendent cette question ;
                          • argumenter avec précision ;
                          • appliquer ces techniques avec rigueur ;
                          • analyser la cohérence des résultats (notamment par la vérification d’ordre de grandeur) ;
                          • rendre compte par oral et/ou par écrit des résultats obtenus.

                          Cette formation doit permettre en outre une adaptation aux évolutions probables des métiers. On note que peu de connaissances nouvelles sont proposées en mathématiques : la plupart d’entre elles ont été vues au collège. Néanmoins, il ne s’agit pas pour autant de révisions ; l’enseignant utilisera le support de situations empruntées aux autres disciplines - notamment du secteur professionnel - ou issues de la vie courante pour faciliter la compréhension et la maîtrise de concepts et en montrer l’efficacité.
                          Les possibilités offertes par les TIC (logiciels ou calculatrices) d’expérimenter sur des nombres et des figures et la pratique de l'ExAO apportent de nouvelles motivations en mathématiques et en sciences physiques et chimiques ; des logiciels spécifiques pourront aider à surmonter certains obstacles rencontrés par les candidats aux CAP.
                          L’initiation aux tableurs faite au collège doit être renforcée et trouve particulièrement sa place dans certaines unités (statistique, physique).
                          Les activités auxquelles l’enseignement des mathématiques et des sciences physiques et chimiques donne lieu font l’objet d’un travail interdisciplinaire exploitant au mieux la formation en milieu professionnel.


Dernières contributions

Publicité