devenez Premium

Grande section

L’école maternelle a pour finalité d’aider chaque enfant, selon des démarches adaptées, à devenir autonome et...

  • Agir et s'exprimer avec son corps (19)

    L’activité physique et les expériences corporelles contribuent au développement moteur, sensoriel, affectif et intellectuel de l’enfant. Elles sont l’occasion d’explorer, de s’exprimer, d’agir dans des environnements familiers, puis, progressivement, plus inhabituels. Elles permettent de se situer dans l’espace.

    L’enfant découvre les possibilités de son corps ; il apprend à agir en toute sécurité tout en acceptant de prendre des risques mesurés, et à fournir des efforts tout en modulant son énergie. Il exprime ce qu’il ressent, nomme les activités et les objets manipulés ou utilisés, dit ce qu’il a envie de faire.

    Les enseignants veillent à proposer des situations et des activités renouvelées d’année en année, de complexité progressive ; ils s’attachent à ce que les enfants aient assez de pratique pour progresser et leur font prendre conscience des nouvelles possibilités acquises.

    À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

    • adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés ;
    • coopérer et s’opposer individuellement ou collectivement ; accepter les contraintes collectives ;
    • s’exprimer sur un rythme musical ou non, avec un engin ou non ; exprimer des sentiments et des émotions par le geste et le déplacement ;
    • se repérer et se déplacer dans l’espace ;
    • décrire ou représenter un parcours simple.

  • CLIS (Classes pour l'inclusion scolaire)


  • Découverte du monde (117)

    À l’école maternelle, l’enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des repères spatiaux et temporels. Il observe, il pose des questions et progresse dans la formulation de ses interrogations vers plus de rationalité. Il apprend à adopter un autre point de vue que le sien propre et sa confrontation avec la pensée logique lui donne le goût du raisonnement. Il devient capable de compter, de classer, d’ordonner et de décrire, grâce au langage et à des formes variées de représentation (dessins, schémas). Il commence à comprendre ce qui distingue le vivant du non-vivant (matière, objets).

    À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

    • reconnaître, nommer, décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leurs qualités et leurs usages ;
    • connaître des manifestations de la vie animale et végétale, les relier à de grandes fonctions : croissance, nutrition, locomotion, reproduction ;
    • nommer les principales parties du corps humain et leur fonction, distinguer les cinq sens et leur fonction ;
    • connaître et appliquer quelques règles d’hygiène du corps, des locaux, de l’alimentation ;
    • repérer un danger et le prendre en compte ;
    • utiliser des repères dans la journée, la semaine et l’année ;
    • situer des événements les uns par rapport aux autres ;
    • dessiner un rond, un carré, un triangle ;
    • comparer des quantités, résoudre des problèmes portant sur les quantités ;
    • mémoriser la suite des nombres au moins jusqu’à 30 ;
    • dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des nombres connus ;
    • associer le nom de nombres connus avec leur écriture chiffrée ;
    • se situer dans l’espace et situer les objets par rapport à soi ;
    • se repérer dans l’espace d’une page ;
    • comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage et des relations dans le temps et dans l’espace.

  • Découvrir l'écrit (238)

    L’école maternelle introduit progressivement les enfants aux apprentissages fondamentaux. Les activités d’expression à l’oral, en particulier les séquences consacrées à l’acquisition du vocabulaire, les situations nombreuses d’écoute de textes que l’enseignant raconte puis lit, et la production d’écrits consignés par l’enseignant préparent les élèves à aborder l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Par trois activités clés (travail sur les sons de la parole, acquisition du principe alphabétique et des gestes de l’écriture), l’école maternelle favorise grandement l’apprentissage systématique de la lecture et de l’écriture qui commencera au cours préparatoire.

    À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

    • identifier les principales fonctions de l’écrit ;
    • écouter et comprendre un texte lu par l’adulte ;
    • connaître quelques textes du patrimoine, principalement des contes ;
    • produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’il puisse être écrit par un adulte.
    • différencier les sons ;
    • distinguer les syllabes d’un mot prononcé, reconnaître une même syllabe dans plusieurs énoncés ;
    • faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à l’écrit ;
    • reconnaître et écrire la plupart des lettres de l’alphabet ;
    • mettre en relation des sons et des lettres ;
    • copier en écriture cursive, sous la conduite de l’enseignant, de petits mots simples dont les correspondances en lettres et sons ont été étudiées ;
    • écrire en écriture cursive son prénom.

  • Devenir élève (6)

    L’objectif est d’apprendre à l’enfant à reconnaître ce qui le distingue des autres et à se faire reconnaître comme personne, à vivre avec les autres dans une collectivité organisée par des règles, à comprendre ce qu’est l’école et quelle est sa place dans l’école. Devenir élève relève d’un processus progressif qui demande à l’enseignant à la fois souplesse et rigueur.

    À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

    • respecter les autres et respecter les règles de la vie commune ;
    • écouter, aider, coopérer ; demander de l’aide ;
    • éprouver de la confiance en soi ; contrôler ses émotions ;
    • identifier les adultes et leur rôle ;
    • exécuter en autonomie des tâches simples et jouer son rôle dans des activités scolaires ;
    • dire ce qu’il apprend.

  • Percevoir, sentir, imaginer, créer (6)

    L’école maternelle propose une première sensibilisation artistique. Les activités visuelles et tactiles, auditives et vocales accroissent les possibilités sensorielles de l’enfant. Elles sollicitent son imagination et enrichissent ses connaissances et ses capacités d’expression ; elles contribuent à développer ses facultés d’attention et de concentration. Elles sont l’occasion de familiariser les enfants, par l’écoute et l’observation, avec les formes d’expression artistique les plus variées ; ils éprouvent des émotions et acquièrent des premiers repères dans l’univers de la création.

    Ces activités entretiennent de nombreux liens avec les autres domaines d’apprentissage : elles nourrissent la curiosité dans la découverte du monde ; elles permettent à l’enfant d’exercer sa motricité ; elles l’encouragent à exprimer des réactions, des goûts et des choix dans l’échange avec les autres.

    À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

    • adapter son geste aux contraintes matérielles (instruments, supports, matériels) ;
    • utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation ;
    • réaliser une composition en plan ou en volume selon un désir exprimé ;
    • observer et décrire des œuvres du patrimoine, construire des collections ;
    • avoir mémorisé et savoir interpréter des chants, des comptines ;
    • écouter un extrait musical ou une production, puis s’exprimer et dialoguer avec les autres pour donner ses impressions.

  • S'approprier le langage (46)

    Le langage oral est le pivot des apprentissages de l’école maternelle. L’enfant s’exprime et se fait comprendre par le langage. Il apprend à être attentif aux messages qu’on lui adresse, à les comprendre et à y répondre. Dans les échanges avec l’enseignant et avec ses camarades, dans l’ensemble des activités et, plus tard, dans des séances d’apprentissage spécifiques, il acquiert quotidiennement de nouveaux mots dont le sens est précisé, il s’approprie progressivement la syntaxe de la langue française (l’ordre des mots dans la phrase).

    La pratique du langage associée à l’ensemble des activités contribue à enrichir son vocabulaire et l’introduit à des usages variés et riches de la langue (questionner, raconter, expliquer, penser).

    À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

    • comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente ;
    • nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne ;
    • formuler, en se faisant comprendre, une description ou une question ;
    • raconter, en se faisant comprendre, un épisode vécu inconnu de son interlocuteur, ou une histoire inventée ;
    • prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue.

Dernières contributions

Publicité