1ère STI2D

Les séries technologiques STI et STL sont rénovées pour être plus attractives et favoriser la poursuite d'études. Les nouvelles premières entrent en application en 2011...

  • Chimie, Physique (53)

    Les objectifs et les démarches de l'enseignement de physique et chimie du tronc commun des séries STI2D et STL se situent dans le prolongement de l'initiation aux sciences physiques et chimiques entreprise au collège puis en classe de seconde. Au travers de l'apprentissage de la démarche scientifique, cet enseignement vise l'acquisition ou le renforcement, chez les élèves, de connaissances des lois et des modèles physiques et chimiques fondamentaux, de compétences expérimentales et d'une méthodologie de résolution de problèmes dans les domaines en lien avec les technologies industrielles ou de laboratoire, sans spécialisation excessive. Il doit permettre aux élèves d'accéder à des poursuites d'études supérieures scientifiques et technologiques dans de nombreuses spécialités et d'y réussir, puis de faire face aux évolutions scientifiques et technologiques qu'ils rencontreront dans leurs activités professionnelles. L'accent est donc mis sur l'acquisition d'une culture scientifique, de notions et de compétences pérennes pouvant être réinvesties dans le cadre d'une formation tout au long de la vie.
    Depuis des siècles, les sciences ont contribué à apporter des réponses aux problèmes qui se sont posés à l'humanité et l'ont aidée à relever de véritables défis en contribuant largement au progrès technique ; elles permettent de mieux comprendre le monde complexe qui est le nôtre et ses modes de fonctionnement, notamment ceux qui résultent de la technologie omniprésente.

  • Education physique et sportive (EPS) (1)


  • Enseignement facultatif


  • Enseignements technologiques

    L'émergence d'attentes complexes de la société concernant le développement durable, le respect de l'environnement et la responsabilité sociétale des entreprises dans le déploiement de nouvelles techniques doit se traduire dans la nature des compétences à faire acquérir aux élèves. Les réponses au « comment » qu'apportaient jusqu'ici les enseignements de technologie doivent être complétées aujourd'hui par des réponses au « pourquoi », associées à des démarches d'analyses multicritères et d'innovation technique.
    Qu'il s'agisse de produits manufacturés ou d'ouvrages, toute réalisation technique se doit d'intégrer les contraintes techniques, économiques et environnementales.
    Cela implique la prise en compte du triptyque matière-énergie-information (1) dans une démarche d'éco-conception (2) incluant une réflexion sur les grandes questions de société :
    • l'utilisation de la matière pour créer ou modifier les structures physiques d'un produit ;
    • l'utilisation de l'énergie disponible au sein des systèmes/produits et, plus globalement, dans notre espace de vie ;
    • la maîtrise du flux d'informations en vue de son traitement et de son exploitation.
    Les compétences et les connaissances associées, relatives aux domaines de la matière, de l'énergie et de l'information constituent donc la base de toute formation technologique dans le secteur industriel. Le baccalauréat sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) permet :
    • d'acquérir un socle de compétences nécessaires pour comprendre et expliquer la structure et/ou le fonctionnement des systèmes. L'ensemble de ces compétences nécessaires seront décrites et regroupées dans les enseignements technologiques communs ;
    • d'aborder la conception des systèmes en étudiant particulièrement les solutions dans l'un des domaines d'approfondissement dans le cadre d'une spécialisation sans négliger les influences réciproques des solutions retenues dans les autres domaines.
    Le baccalauréat sciences et technologies de l'industrie et du développement durable est composé pour les enseignements technologiques des enseignements communs et ceux des quatre spécialités visant l'acquisition de compétences de conception, d'expérimentation et de dimensionnement dans leur champ technique propre selon des degrés de complexité adaptés au niveau baccalauréat. À la différence du baccalauréat professionnel, la voie technologique ne vise aucune finalité professionnelle. Il n'y est donc pas fait référence à des apprentissages de savoirs et savoir-faire garantissant une aptitude à la réalisation de produits, d'ouvrages ou de services.

  • Français

    Les programmes de français et littérature en classes de seconde et première répondent à des objectifs qui s'inscrivent dans les finalités générales de l'enseignement des lettres au lycée : l'acquisition d'une culture, la formation personnelle et la formation du citoyen.

    Les finalités propres de cet enseignement sont :
    • la constitution et l'enrichissement d'une culture littéraire ouverte sur d'autres champs du savoir et sur la société
    • la construction progressive de repères permettant une mise en perspective historique des œuvres littéraires
    • le développement d'une conscience esthétique permettant d'apprécier les œuvres, d'analyser l'émotion qu'elles procurent et d'en rendre compte à l'écrit comme à l'oral
    • l'étude continuée de la langue, comme instrument privilégié de la pensée, moyen d'exprimer ses sentiments et ses idées, lieu d'exercice de sa créativité et de son imagination
    • la formation du jugement et de l'esprit critique
    • le développement d'une attitude autonome et responsable, notamment en matière de recherche d'information et de documentation.
    Ces finalités sont atteintes grâce à une progression méthodique qui prend appui principalement sur la lecture et l'étude de textes majeurs de notre patrimoine. Leur mise en œuvre s'effectue, à l'écrit comme à l'oral, au travers d'activités variées et d'exercices réguliers qui constituent autant de moyens de construire des connaissances et de développer des capacités chez les élèves.

  • Histoire-Géographie, Education Civique Juridique et Sociale (ECJS)

    Les thèmes au programme ont été choisis de manière à :
    • assurer la continuité avec le programme de la classe de seconde générale et technologique ;
    • transmettre des éléments de culture géographique et historique, communs aux lycéens de toutes les séries ;
    • faire bénéficier les lycéens de l'apport de l'histoire et de la géographie en matière d'éducation civique, de formation intellectuelle et de culture générale, en vue de leur réussite dans l'enseignement secondaire puis supérieur ;
    • prendre en compte, dans toute la mesure du possible, les spécificités des séries STD2A, STI2D et STL.
    En cohérence avec les programmes des séries sciences et technologies de la gestion et sciences et technologies de la santé et du social, chaque thème articule une question obligatoire et des sujets d'étude au choix (trois pour chaque thème).
    Le professeur a toute liberté pour construire son propre itinéraire en traitant les thèmes dans un ordre différent de celui de leur présentation.

  • Langue vivante 1

    Le programme du cycle terminal s'inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde. Il prend appui sur le CECRL élaboré par le Conseil de l'Europe et vise à développer l'autonomie de l'élève dans la pratique des langues vivantes dans les activités langagières suivantes :
    Réception
    • compréhension de l'oral
    • compréhension de l'écrit
    Production
    • expression orale en continu
    • expression écrite
    Interaction orale
    En fin de classe de terminale générale et technologique, le niveau de compétence visé est pour :
    • la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant - niveau avancé)*
    • la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant - niveaux seuil)*
    • la langue vivante 3 : A2 (utilisateur élémentaire - niveau intermédiaire)
    - la langue approfondie :
    • en langue vivante 1 : C1 (utilisateur expérimenté - autonome)*
    • en langue vivante 2 : B2 (utilisateur indépendant - niveau avancé)
    *Conformément à l'article D. 312-16 du code de l'Éducation.
    Les contextes d'usage de la langue étudiée sont prioritairement dictés par l'entrée culturelle :
    Gestes fondateurs et mondes en mouvement

    Cette entrée est structurée autour de quatre notions :
    • mythes et héros
    • espaces et échanges
    • lieux et formes du pouvoir
    • l'idée de progrès
    La mise en place d'un enseignement par groupes de compétences pour les enseignements communs favorise l'atteinte des objectifs visés.

  • Langue vivante 2


  • Mathématiques (14)

    L'enseignement des mathématiques au collège et au lycée a pour but de donner à chaque élève la culture mathématique indispensable à sa vie de citoyen et les bases nécessaires à son projet de poursuite d'études.
    Le cycle terminal des séries STI2D et STL permet l'acquisition d'un bagage mathématique qui favorise une adaptation aux différents cursus accessibles aux élèves, en développant leurs capacités à mobiliser des méthodes mathématiques appropriées au traitement de situations scientifiques et technologiques et, plus largement, en les formant à la pratique d'une démarche scientifique.
    L'apprentissage des mathématiques cultive des compétences qui facilitent une formation tout au long de la vie et aident à mieux appréhender une société en évolution. Au-delà du cadre scolaire, il s'inscrit dans une perspective de formation de l'individu.
    Objectif général
    Outre l'apport de nouvelles connaissances, le programme vise le développement des compétences suivantes :
    • mettre en œuvre une recherche de façon autonome ;
    • mener des raisonnements ;
    • avoir une attitude critique vis-à-vis des résultats obtenus ;
    • communiquer à l'écrit et à l'oral.

Dernières contributions

Publicité