4ème

Le cycle central (classes de cinquième et quatrième) permet aux élèves d'approfondir et d'élargir leurs savoirs et savoir-faire...

  • Arts plastiques

    En classe de cinquième, les élèves ont appris à identifier et à produire différents types d'images. Ils savent les distinguer par leur nature et leur statut. Ils se sont attachés tout particulièrement à dégager les liens et les différences entre le réel et la fiction.

    En quatrième, ils approfondissent les relations qu’entretiennent les images avec la réalité. Ils s'approprient le contenu documentaire des images à des fins artistiques.


  • Chimie, Physique (169)

    Le programme de la classe de quatrième présente des modèles :
    • en électricité avec l’étude des grandeurs et des lois ;
    • en chimie avec la notion de molécule qui permet d’expliquer les états physiques de la matière et les transformations physiques ; les transformations chimiques sont interprétées en utilisant la notion d'atome.
    L’optique prolonge le programme de cinquième par la notion de couleur, propose une première analyse de la formation des images.
    Elle permet aussi une approche de la notion de vitesse à propos de la lumière.

  • Documentation (CDI)

    La mise en oeuvre, dans les collèges et les lycées, d'une rénovation pédagogique qui tienne compte à la fois des objectifs et des contenus des nouveaux programmes, du recours à de nouvelles technologies notamment dans le domaine de l'audiovisuel et de l'informatique, de la nécessité d'ouverture des établissements sur le monde et la société, implique une contribution accrue des centres de documentation. Les établissements d'enseignement technologique et professionnel doivent tirer parti dans des conditions analogues aux autres établissements des ressources de ces centres.
    Il convient donc de définir avec précision les missions des personnels de ces centres en soulignant que l'appartenance du documentaliste-bibliothécaire à la catégorie des personnels enseignants exige que sa mission, de nature essentiellement pédagogique, soit conduite en étroite liaison avec les professeurs de l'établissement.


  • Education musicale

    En prise avec l’univers sonore et musical de la société contemporaine, l’éducation musicale au collège accompagne les élèves dans une approche maîtrisée de ces réalités en mouvement.

    Elle veille parallèlement à les inscrire dans une histoire et une géographie jalonnées de repères culturels essentiels. Prenant en compte la sensibilité et le plaisir de faire de la musique comme d’en écouter, elle apporte les savoirs culturels et techniques nécessaires au développement des capacités d’écoute et d’expression. Par la mobilisation du corps dans le geste musical, elle contribue à l’équilibre physique et psychologique. Eduquant la perception et l’esprit critique sur les environnements sonores et musicaux, elle participe à la prévention des risques auditifs et vocaux. Elle prépare la poursuite d’une formation musicale au lycée.


  • Education physique et sportive (EPS) (7)

    L’EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué.

    Pour tous les élèves et par la pratique scolaire des activités physiques, sportives et artistiques, elle vise, en les articulant, les objectifs suivants :
    • Le développement et la mobilisation des ressources individuelles favorisant l’enrichissement de la motricité
    • L’éducation à la santé et à la gestion de la vie physique et sociale
    • L’accès au patrimoine de la culture physique et sportive

  • Français (1)


  • Histoire des arts

    Progressif, cohérent et toujours connecté aux autres disciplines, l’enseignement de l’histoire des arts au collège vise à :
    • développer la curiosité et à favoriser la créativité de l’élève notamment en lien avec une pratique artistique, sensible et réfléchie ;
    • aiguiser ses capacités d’analyse de l’oeuvre d’art ;
    • l’aider à se construire une culture personnelle fondée sur la découverte et l’analyse d’oeuvres significatives ;
    • lui faire prendre conscience des parcours de formation et des métiers liés aux différents domaines artistiques et culturels.

  • Histoire-Géographie, Education Civique Juridique et Sociale (ECJS) (1)


  • Langue vivante 1 (2)


  • Langue vivante 2 - régionale (2)

    En quatrième et en troisième, dans leurs deux langues vivantes, les élèves apprennent à expliquer, argumenter, voire débattre. Ils enrichissent aussi leur connaissance des cultures étudiées.

    Ils travaillent sur plusieurs notions

    • le voyage (grandes expéditions, métissage, exil, etc.)
    • les sciences et la science-fiction
    • l’École et la société
    • les influences laissées par cette culture dans leur environnement proche
    Les sections de langue régionale permettent aux élèves qui ont suivi à l’école un enseignement dans une section bilingue de langue régionale à parité horaire de poursuivre leur cursus.

  • Latin


  • Mathématiques (693)

    Comme en classe de sixième et de cinquième, l'enseignement des mathématiques renforce la formation intellectuelle des élèves, et concourt à celle du citoyen, en développant leur aptitude à chercher, leur capacité à critiquer, justifiées ou infirmer une affirmation, et en les habituant à s'exprimer clairement aussi bien à l'oral qu’à l’écrit.


    L'initiation au raisonnement déductif permet aux élèves de passer de l'utilisation consciente d'une propriété mathématique au cours de l'étude d'une situation à l'élaboration complète d'une démarche déductive dans des cas simples, dans le domaine numérique comme dans le domaine géométrique.


  • Sciences de la vie et de la Terre (SVT) (6)

    En classe de quatrième l’étude des manifestations de la vie se poursuit par l’étude de la reproduction sexuée chez les êtres vivants et chez l’Homme.

    Cependant, un palier est franchi à ce niveau puisqu’il s’agit également de montrer que la coordination entre les différentes fonctions de l’organisme est assurée par des mécanismes de transmission de l’information : communications nerveuse et hormonale sont abordées à un premier niveau de compréhension.

    L’étude du fonctionnement de la Terre se complète progressivement. En classe de cinquième, il a été abordé par ses paysages, ses phénomènes dynamiques externes, une première approche de la reconstitution de son passé a été menée ; il s’agit maintenant de sensibiliser les élèves à sa complexité qui se révèle progressivement par sa dynamique interne dont l’étude fait l’objet de ce programme. Les savoirs construits en biologie et en géologie en classe de quatrième, en développant chez l’élève, une plus grande prise de conscience à l’égard de la santé et de l’environnement, vont permettre de densifier l’éducation à la responsabilité amorcée aux niveaux précédents et contribuent à l’éducation à la citoyenneté.


  • SEGPA (38)


  • Technologie (1)

    Tout comme en classe de cinquième, en classe de quatrième, au travers d’activités portant sur plusieurs domaines d’application répartis sur les deux années de formation, l’élève enrichit sa connaissance des technologies. Il est confronté à l’étude d’objets techniques diversifiés, de produits plus complexes, empruntés aux principaux domaines d’activité de l’Homme qui l’amène à se poser des questions complémentaires pour aborder le produit : “ Comment le conçoit-on ? ” “ Comment le réalise-t-on ? ” “ Comment prévoit-on son élimination ? ”

    L’enseignement du cycle central porte sur :
    • l’analyse de produits utilisant des quantités significatives d’énergie, de transmission de l’information et qui font partie de l’environnement proche de l’élève ;
    • les procédés de réalisation ;
    • la conception en fonction de contraintes techniques et socioéconomiques liées au cycle de vie du produit.

    Il permet à l’élève d’élargir ses connaissances des technologies de l’information et de la communication en abordant la programmation, notamment au travers du pilotage de systèmes automatiques et de la modélisation, en particulier à partir d’outils de représentation du réel. Il prépare l’élève à mettre en oeuvre la démarche technologique au travers de la réalisation d’un projet.


  • ULIS (Unités localisées pour l'inclusion scolaire)


Dernières contributions

Publicité